Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog


                                      
26 mars 2018 1 26 /03 /mars /2018 00:21
Rock & classy - Big or not to big (16)
 

Ce week-end j’aurai dû vous shooter un look printanier mais mon objectif photo préféré m’ayant lâché et devant attendre le nouveau, j’ai dû remettre à plus tard mes projets :)

Néanmoins j’avais fort heureusement le look aujourd’hui en stock puisque nous l’avons shooté le week-end dernier ! C’est une tenue que j’affectionne et même si je n’ai pas l’habitude de ce style de look, je dois dire que j’aime beaucoup !

 

Il faut dire qu’il est au final assez rare que je porte un pantalon mais j’ai complètement craqué pour le modèle que je porte aujourd’hui : taille haute à gros plis, matière fluide, couleur bordeaux canon et mélange de rayure, ce pantalon est superbe ! Il vient de chez Fashion Nova, un site dont je vous ai déjà parlé ici ou encore ici.

Vous êtes quelques unes à me demander comment ça taille, sachez que je prend du 3XL pour mon 52 pour les bas et vêtements moulants et du 2XL pour les tops et vetements plus fluides. J’espère que cela pourra vous aider :)

 

J’ai décider d’accompagner mon pantalon d’un top façon nuisette, mêlant petits boutons sur le devant, bordures de dentelle et matière fluide satiné. J’adore ce genre de haut habillé/déshabillé et ce depuis quelques années puisque ado j’aimais déjà en porter ! Le modèle que je porte vient de chez Kiabi et il a eu beaucoup de succès puisqu’il est déjà sold out, comme c’est généralement le cas avec ce type de top qui se vend comme des petits pains ! 

 

Un manteau noir assez simple vient compléter mon look en lui ajoutant une petite touche rock’n roll avec sa chaîne sur le côté. D’ailleurs, mon chapeau melon vient également « rockiser » le tout !

 

Histoire de finir en beauté, mes escarpins chouchous sont de sortie. Ils sont parfait pour cette tenue !

 

J’espère que très bientôt je pourrai vous proposer des looks plus printaniers, si le temps veut bien être plus clément ;)

 

Rock & classy - Big or not to big (1)
 
Rock & classy - Big or not to big (20)
 
Rock & classy - Big or not to big (18)
 
Rock & classy - Big or not to big (14)
 
Rock & classy - Big or not to big (22)
 
Rock & classy - Big or not to big (13)
 
Rock & classy - Big or not to big (12)
 
Rock & classy - Big or not to big (17)
 
Rock & classy - Big or not to big (21)
 
Rock & classy - Big or not to big (23)
 
Rock & classy - Big or not to big (15)
 
Rock & classy - Big or not to big (18)
 
Rock & classy - Big or not to big (19)
 
Manteau MissGuided
Top Kiabi (offert par la marque)
Pantalon Fashion Nova (offert par la marque)
Escarpins Christian Louboutin
Chapeau melon Helen Berman
 
-20% chez Fashion Nova avec le code "BIGORNOT"
 
je veux le même look

* Cliquez sur les photos

 
8249704-1-black blouse-en-voile-encolure-plissee-noir-grande-taille-femme-vs360_6_frf1 Fashion_Nova_12-12-17_Studio_2-1189 8445758-1-black 8176544-1-black
 
*Certains liens sont affiliés
 

Photos par Le Petit Ours Bond

 

28847158556_9cb52bdb5d_q

Partager cet article

Repost0
21 mars 2018 3 21 /03 /mars /2018 18:52
Countryside - Big or not to big8
 

J’avais très très hâte de vous montrer ma tenue, une de mes préférées de ces derniers temps !

Rien d’étonnant puisque je porte une de mes robes fétiches que j’ai d’ailleurs déjà beaucoup portée alors que je l’ai reçue il y a seulement quelques semaines :)

 

Elle vient de chez ChiChi London, une enseigne anglaise que j’aimais déjà beaucoup pour leurs robes de soirée juste magnifiques (j’ai déjà porté certains de leurs modèles ici ou encore ici) disponibles même en grande taille (les robes de cocktails sont parfois assez dures à trouver quand on a un gros popotin) !

La marque m’a récemment contactée afin de me présenter leur ligne plus casual et j’ai ainsi pu choisir 2 pièces de mon choix. Je ne savais même pas qu’ils proposaient des vêtements plus "portables" dans la vie de tous les jours et j’ai été ravie de le découvrir ! J’ai jeté mon dévolu entre autres sur la robe « Cayla » qui est une vraie petite merveille et encore plus belle en vraie... Décolleté cache-coeur et orné de froufrous, coupe cintrée, bel imprimé fleuri et surtout matière vaporeuse et fluide, elle a de beaux atouts <3

J'aime énormément la façon dont elle tombe sur moi et pour celles qui se demanderont peut-être de comment ça taille, vous n'avez aucun soucis à vous faire : j'ai pris ma taille anglaise habituelle et c'est parfait !

 

Pour l’accompagner, j’ai misé sur ma casquette gavroche vue dans l’article précédent. Je vous avais bien dit que vous alliez très rapidement revoir ce couvre-chef ! Je trouve qu’il donne beaucoup d’allure à la tenue d’aujourd’hui :)

 

A mes pieds une paire de derbies à hauts talons et bords festonnés et pour finir un sac bordeaux est lui aussi de la partie.

C’est une de mes dernières petites trouvailles de chez Kiabi Kiabiet j’ai complètement flashé dessus ! J’ai adoré sa jolie forme et il est parfait pour clôturer ce look :)

 

Countryside - Big or not to big1
 
Countryside - Big or not to big14
 
Countryside - Big or not to big15
 
Countryside - Big or not to big12
 
Countryside - Big or not to big5
 
Countryside - Big or not to big2
 
Countryside - Big or not to big3
 
Countryside - Big or not to big13
 
Countryside - Big or not to big4
 
Countryside - Big or not to big7
 
Countryside - Big or not to big6
 
Countryside - Big or not to big16
 
Countryside - Big or not to big10
 
Countryside - Big or not to big11
 
Countryside - Big or not to big9
 
Robe Chichi London (offerte par la marque)
Chaussures La Halle
Casquette River Island
Sac Kiabi (offert par la marque)
 
je veux le même look

* Cliquez sur les photos

 

casquette-de-marin-bleu-marine-femme-wc588_1_frf2 23.01.18_ChiChi_55_0029__99565_zoom
sac-a-main-bandouliere-en-suedine-bordeaux-femme-vz746_2_frf1 IMG_3263
 
*Certains liens sont affiliés
 

Photos par Le Petit Ours 

 

28847158556_9cb52bdb5d_q

Partager cet article

Repost0
16 mars 2018 5 16 /03 /mars /2018 00:54
Little boy - Big or not to big (14)
 

Tout comme la dernière fois, j’ai décidé pour aujourd’hui de vous proposer un look d’inspiration rétro mais avec cette fois-ci une allure beaucoup plus boyish misant sur le féminin/masculin. Gavroche vissée sur la tête, jupe culotte et hauts talons, voilà de quoi résumer ma tenue qui joue avec des teintes assez neutres !

 

Ma jupe culotte vient de chez Blancheporte, une enseigne que j’apprécie et qui propose de jolies choses !

Il paraît que les grosses ne doivent pas porter de jupes culottes parce que c’est pas flatteur. Oui peut-être mais alors qu’est-ce que je m’en cogne !

Comme je l’avais souligné dans cet article, je pars du principe qu’il faut avant tout porter ce qui nous fait plaisir ! Et j’adore l’allure que donne ma jupe culotte à l’ensemble de ma tenue :)

 

Elle s’accompagne d’un pull à pois et à coudières, lui aussi de chez Blancheporte. Je trouve qu’il est parfait avec mon bas et j’adore sa teinte bleue/gris !

 

Cote accessoires, j’ai ressorti ma assiette gavroche. C’est un de mes couvre-chefs préféré du moment ! Je n’arrête pas de le porter et vous risquez de le voir très souvent d’ici les prochains jours... Ouais, c’est un peu ma marotte du moment mais je trouve que ce type de chapeau donne une allure folle à n’importe quelle look !

 

Un sac en forme d’appareil photo est aussi de la partie. Celui-là, je l’adore ! Je l’avais déniché sur Zaful, un site qui propose des sacs originaux et canons à petits prix <3

 

Pour finir, je porte ma paire de Mary-jane noir à hauts talons. Ces chaussures à l’allure rétro sont parfaite pour clôturer ce look !

 

Little boy - Big or not to bog (13)
 
Little boy - Big or not to bog (1)
 
Little boy - Big or not to bog (12)
 
Little boy - Big or not to bog (2)
 
Little boy - Big or not to bog (5)
 
Little boy - Big or not to bog (4)
 
Little boy - Big or not to bog (8)
 
Little boy - Big or not to bog (3)
 
Little boy - Big or not to bog (6)
 
Little boy - Big or not to big (7)
 
Little boy - Big or not to bog (9)
 
Little boy - Big or not to bog (10)
 
Little boy - Big or not to bog (11)
 
Pull Blancheporte (offert par la marque)
Jupe culotte Blancheporte (offerte par la marque)
Chaussures Melissa
Casquette gavroche River Island
Sac Zaful
je veux le même look

* Cliquez sur les photos

 
611616_06 600584_01
7799007-1-black 5631978-1-black 9055955-1-black
 
*Certains liens sont affiliés
 

Photos par Le Petit Ours 

 

28847158556_9cb52bdb5d_q

Partager cet article

Repost0
13 mars 2018 2 13 /03 /mars /2018 00:06
Belle plante - Big or not to big (1)
 

Ce week-end, avec les quasi 20 degrés, je me suis crue au printemps et j’ai donc fait péter la tenue de circonstance ! Toute façon c’est bien simple, dès que le moindre petit souffle printanier se fait sentir je suis limite prête à me foutre à oilpé tellement j’adore les beaux jours !

 

Mais cette fois-ci je n’ai pas été jusqu’à ces extrêmes et me suis contentée d’étrenner ma nouvelle petite robe... Certains qualifieront cette robe de « robe de mémé », « robe de vieille » et tout adjectif se rapportant au troisième âge mais je le prendrai alors comme un compliment car je trouve cette robe d’inspiration rétro superbe et je la porterai donc avec plaisir même si cela doit froisser quelques esprits chagrins ! Et ma grand-mère ayant sûrement portée elle-même quelques robes de ce style là, je suis fière de pouvoir lui rendre honneur à travers cette tenue.

Cette robe vient d’ailleurs de la nouvelle collection de Kiabi et oh gosh ! Les nouvelles pièces sont canooooons : de la couleur, des imprimés, de jolies coupes... Tout ce que j’aime et que je suis contente de retrouver dans mon magasin ! Kiabi fait partie de ces enseignes françaises qui font à mon sens le plus d’effort : le rayon grande taille féminin est de plus en plus fourni et tendance (les hommes c’est autre chose, c’est plutôt désespérant...). Je vous préviens, vous risquez de voir pas mal de Kiabi d’ici les prochaines semaines car j’ai craqué sur plein de pièces différentes !

 

En attendant, j’ai misé sur des accessoires rouges pour aller avec le joli motif fleuri de ma robe et ce à commencer par mon chapeau cloche rouge. Ne peut-on pas faire plus rétro que ce couvre-chef ? Il est parfait pour ce look !

 

J’ai également ressorti un de mes petits sacs préféré à fermoir cœur sur le devant.

Dans le cafarnaum qu’est mon appartement (parce que bien sûr je suis une fille bien organisée et pas du tout bordélique...), je n’arrivais plus à remettre la main dessus et puis finalement j’ai réussi à le retrouver, pile poil au moment où nous allions shooter cette tenue. Est-ce que c’était hyper important de vous raconter ça ? Non. Est-ce que tout le monde s’en fout ? Probablement. Est-ce que c’est mon blog et que j’y écrit ce que je veux ? Oui.

 

Pour finir, j’ai ressorti une petite paire de salomés, rouge elles aussi. Et c’est d’ailleurs sur cette ultime touche écarlate que je clôture ce look et cet article :)

 

Belle plante - Big or not to big (6)
 
Belle plante - Big or not to big (9)
 
Belle plante - Big or not to big (3)
 
Belle plante - Big or not to big (2)
 
Belle plante - Big or not to big (13)
 
Belle plante - Big or not to big (14)
 
Belle plante - Big or not to big (7)
 
Belle plante - Big or not to big (12)
 
Belle plante - Big or not to big (10)
 
Belle plante - Big or not to big (11)
 
Belle plante - Big or not to big (8)
 
Belle plante - Big or not to big (4)
 
Belle plante - Big or not to big (5)
 
Robe Kiabi (offerte par la marque)
Salomés BALSAMIK
Chapeau Galeries Lafayette
Sac Love Moschino
 
je veux le même look

* Cliquez sur les photos

 

7993363-1-red robe-retro-fleurie-noir-fleuri-grande-taille-femme-wg008_1_frf1 6850166-1-black 8802616-1-redcroc 9051365-1-red
 
*Certains liens sont affiliés
 

Photos par Le Petit Ours 

 

28847158556_9cb52bdb5d_q

Partager cet article

Repost0
7 mars 2018 3 07 /03 /mars /2018 14:14
Sans titre
 
Le mot « gros », c’est un peu le Voldemort du dictionnaire : c’est le mot qu’on ne doit surtout pas prononcer...

A la place on préfère utiliser de doux euphémisme qui sonnent bien aux oreilles : rondes, enveloppées, avec des formes etc... Et certains mâles osent même sortir des phrases du type « non tu n’es pas grosse, tu as juste augmenté ta surface de caresse », espérant sûrement par cette flatterie pécho de la grosse en détresse (pour un peu ils nous sortiraient du « ton père est un voleur et il a volé les étoiles du ciel pour les mettre dans tes yeux »). J’ai un scoop pour vous : ça marche pas et on vous voit venir à 10000km. Sérieux les gars, stop avec ça. Vous passez juste pour des relous.

Le mot « gros », c’est pas beau, c’est pas genttttil.
C’est insultant, c’est dégradant.
C’est interdit, c’est bannit.
Le dictionnaire indique pourtant que c’est un adjectif, au même titre que grand ou petit, et pourtant il est si honnit que le dire va valoir systématiquement des remontrances et regards outrés ! Je ne compte plus les « mais nooooon t’es pas grosse » ou encore les « oh mais non faut pas dire ça » quand j’ose parler de mon corps, de mon gros corps.
Car ce mot provoque la gêne et nombres de personnes veulent sûrement me rassurer mais me rassurer par rapport à quoi ? Je suis grosse, ce n’est pas une tare et ce n’est certainement pas aux autres de me dire comment je dois me qualifier. Je n’ai pas à avoir honte de ce que je suis et je dois pleinement m’embrasser pour avancer. Mais au final dois-je en vouloir à ces personnes ?

Car le gros est celui que l’on veut faire disparaître, c’est le cancer de la société et de ce pauvre monde. C’est le fainéant, c’est l’ogre, c’est celui qui cause le trou de la sécu parce qu’après tout il a qu’à moins bouffer le gros. Le gros, c’est celui qu’on méprise, qu’on insulte, qu’on dénigre, qu’on accuse.
Le mot gros, c’est celui qu’on utilise à 90% pour se moquer. Le mot gros est à ce point négatif qu’il en est devenu péjoratif.
« Aujourd’hui j’ai mangé comme une grosse », « quand je fais ma grosse » sont des expressions souvent utilisées et je ne parle même pas des insultes : « GROSSE vache », « GROSSE baleine ». Même la faune n’est pas épargnée ! Le mot gros, c’est celui qu’on utilise pour blesser et ça marche. Que le gros qui n’a pas eu son lot de « sale gros(se) » à la cour de récré lève la main ! Aaaaah ce mot si durement prononcé en a provoqué des larmes et des tourments car même tout petits, on a conscience que c’est mal et qu’être gros c’est une honte. Même en couche culotte, on a commencé à intégrer que c’était une tare et si tu as le malheur de ne pas maigrir, de ne pas rentrer dans la norme même en grandissant, ce mot te poursuivra, te hantera. Car le gros est à ce point rejeté que l’adjectif lui même est renié.

Et pourtant, si se reapproprier ce bête mot nous permettait justement de pleinement embrasser qui on est sans avoir honte ? Si enfin nous prenions notre place dans la société ? Cette place qu’on nous refuse parce qu’on est déjà bien assez envahissant comme ça, nous les gros.
Oser se qualifier de gros, c’est pourtant revendiquer son droit à exister en tant qu’être humain.
Redéfinir ce mot comme ce qu’il est, un simple adjectif, c’est finalement reprendre le pouvoir sur notre image et enlever cette puissance dévastatrice aux autres qui n’auront alors plus de quoi vous blesser.

Parce que pour moi quand on s’accepte pleinement, on a pas peur d’un simple adjectif qui au final ne suffit pas à résumer pas ce que nous sommes.
 

Partager cet article

Repost0
3 mars 2018 6 03 /03 /mars /2018 03:22
Revue Venus XL palette Lime Crime - Big or not to big16
 

Au cas où vous ne l’auriez pas compris, mais je le répète pour les mauvais élèves du fond qui n’auraient pas bien entendu, je suis une dingue de palettes pour les yeux. Dingue c’est bien le mot puisque c’est presque une pathologie !

Y’en a qui collectionne les timbres et qu’on appelle philatélistes. Moi je collectionne les palettes, quel nom pourrait-on donner à mon addiction, palettoéliste ? Bref les palettes, c’est mon dada.

 

Et en terme de palettes, le choix disponible sur le marché est presque vertigineux : toutes les marques en sortent, tout le temps ! Et je l’admet moi-même qu’il est parfois difficile de faire son choix et qu’on a vite la sensation de se faire submerger d’infos, permis toutes ces nouveautés...

Et puis il y a certaines palettes qui sortent clairement du lot à mes yeux et c’est le cas de celle dont je vais vous parler aujourd’hui !

 

Je pense que vous êtes nombreuses (et nombreux ?) à connaître Lime Crime.

Dans les premiers temps, j’étais avant tout cliente pour leur RAL, les Velvetine. L’enseigne est d’ailleurs pour moi un peu précurseuse dans les rouge à lèvres liquides mats puisqu’ils font partis des premiers à avoir été lancés sur le marché ! A l’époque c’était la folie : la teinte iconique « Red Velvet » était tout le temps sold out et j’avais eu du mal à me la procurer. A ce jour j’en suis à au moins mon 6ème tube, cette teinte là étant selon moi le rouge parfait. Je suis toujours autant accroc aux Velvetine !

Et puis la marque a commencé à agrandir sa gamme de produits, avec notamment des fards à paupières.

Si les premières palettes alors proposées ne sont plus disponibles et difficiles à trouver désormais, la marque continue de se concentrer sur les palettes Venus I et II qui connaissent toujours autant de succès. Comme vous vous en doutez je possède déjà ces 2 palettes et je les aime beaucoup !

Et puis très récemment Lime Crime nous a annoncé la sortie de sa troisième palette Venus, la Vénus XL !

Malgré de très nombreuses demandes pour une autre palette (et moi la première... Toutes les marques y allant de leurs petites nouveautés en la matière, je me demandais quand est-ce que céderait le tour de Lime Crime ;) ), cette dernière s’est fait un peu désirée et puis BOUUUM sa sortie fut annoncée très peu de temps avant son lancement ! Et en voyant à quoi la bête ressemblais, mon cerveau à eu un bug et mon petit cœur s’est arrêté (je fais jamais dans l’exagération m’voyez) : cela faisait longtemps que je n’avais pas eu un tel coup de cœur palette ! Je craque certes très facilement pour ces petites choses mais là, j’ai su que la Vénus XL était pour moi <3

Le jour J, je n’ai même pas réfléchi et je l’ai de suite embarquée...

 

La Vénus XL, coup de foudre passager ou amour longue durée ?

 

LE PACKAGING

 

Revue Venus XL palette Lime Crime - Big or not to big5

La palette arrive dans une boîte en plastique transparent (chiant mais protégeant la palette donc du coup je le garde) dans lequel on découvre un étui cartonné de toute beauté !

 

Revue Venus XL palette Lime Crime - Big or not to big4

 

Reprenant le même style graphique que les précédentes palettes de la même gamme, on retrouve la célèbre Vénus (nom grecque donne à Aphrodite) de Botticelli qui vient illustrer le devant sur fond rose avec cette fois-ci une chevelure flamboyante et auréolée de rayon de soleil. J’aime énormément l’inspiration baroque de cette palette, soutenue par des arabesques et des dorures. Cette palette est magnifique ! A noter qu’elle est d’ailleurs assez lourde et bien plus grande que ses petites sœurs :)

 

Revue Venus XL palette Lime Crime - Big or not to big6

 

A l’intérieur, on découvre 18 fards (contre 8 dans les Venus I et II) et un grand miroir. Est-ce déjà mentionner à quel point j’apprécie de retrouver un miroir dans mes palettes ? Mmmmh je crois bien que oui !

L’intérieur se pare lui aussi de doré ce qui en fait vraiment une palette étincelante !

 

LES TEINTES

 

Revue Venus XL palette Lime Crime - Big or not to big7

 

Si le packaging avait déjà de quoi me faire succomber, j’ai frisé l’apoplexie quand j’ai vu les belles teintes à l’intérieur : des prunes intenses, des roses et oranges flamboyant, des marrons chauds, le tout complété par des teintes plus douces. Ça les gars c’est le genre de teintes que j’adooooore porter en terme de make-up et c’est le genre de couleur qui m’inspire le plus !

Si parfois je pèche un peu en terme d’inspiration devant certaines palettes, ici j’ai de suite eu 1000 et 1 looks en teintes : des smoky intenses, des halos flamboyant, des dégradés de feux ou alors plus délicat etc... Avec ce type de couleurs, les combinaisons me semblent plus aisées ce qui peut paraître étonnant car c’est une palette assez colorée ! Nous ne sommes clairement pas dans les nudes, même si cette palette contient des teintes plus discrètes, et c’est ce qui me plaît avant tout. Les prunes, les violets et les rosés faisant de surcroît partis des teintes qui je trouve mettent le plus en avant mes yeux, la Vénus XL ne pouvait que me plaire !

Mon seul petit reproche serait dans le fait qu'une fois sur la paupière, certaines couleurs sont vraiment similaires...

 

Avec 18 fards, on a également une palette assez complète : des fards de base, des fards de transitions, des fards irisés/métalliques ou encore duochromes pour apporter de la dimension et de la lumière, et un fard intense (« Botticelli », qui est un prune foncé) pour venir apporter de la profondeur. Si je voulais chipoter, je dirais qu’il manque un fard noir mais ça reste une palette très complète qui peut largement se suffire à elle même !

 

A titre personnel, je trouve qu’en terme de teintes c’est une très très belle réussite : les couleurs choisies me font vraiment écho !

En revanche je pense qu’elle ne correspondra pas forcément à tout le monde : ça reste une palette colorée qui peut faire un peu « peur » quand on a pas l’habitude de se maquiller.

Si vous n’avez pas beaucoup de palettes et que vous chercher quelque chose de plus basique ou si encore vous êtes vraiment débutante, peut-être que ce n’est pas vers la Vénus XL que je vous dirigerai.

En revanche si vous êtes une dingue de make-up ou si encore vous aimer expérimenter et porter de la couleur, là pour moi c’est un grand OUI, les possibilités étant vraiment multiples !

 

LES SWATCHS
 
Revue Venus XL palette Lime Crime - Big or not to big10
 
De haut en bas
 
Eden : un rose orangé irisé ; Love : un beige or froid irisé ; Passion : un rose framboise mat
 
Revue Venus XL palette Lime Crime - Big or not to big11
 
De haut en bas
 
Fresca : un taupe froid mat avec micro-paillettes dorées (quasi invisibles sur la paupière) ; Inspire : un rose irisé rempli de micro-paillettes ; Idolized : un joli caramel mat
 
Revue Venus XL palette Lime Crime - Big or not to big12
 
De haut en bas
 
Aphrodite : un bordeaux maronné mat ; Nu classic : un marron glacé irisé ; Burnt gold : un brun chaud mat
 
Revue Venus XL palette Lime Crime - Big or not to big13
 
De haut en bas
 
Flora : un corail vif mat ; Scallop : un rose pâle saumonné mat ; Celestial : un lie-de-vin mat aux micro-paillettes (quasi invisibles sur la paupière)
 
Revue Venus XL palette Lime Crime - Big or not to big14
 
De haut en bas
 
Etheral : un beige rosé lumineux et plein de reflets ; Triumph : un rouge framboise mat ; Suprême : un brun mauve mat 
 
Revue Venus XL palette Lime Crime - Big or not to big15
 
De haut en bas
 
Blank canvas : un beige presque blanc mat ; Boticelli : un prune mat foncé ; Goddess : un vieux rose satiné

 

TEXTURE & PIGMENTATION

 

Revue Venus XL palette Lime Crime - Big or not to big8

 

Il y a différentes types de textures & finis dans cette palette : des mats, des mats enrichis de paillettes (je suis pas hyyyyper fan des paillettes dans ce type de fards : généralement ça fait joli dans le pan et ça disparaît une fois sur la paupière... C’est le cas dans la Vénus XL et du coup je trouve que ça reste des fards mats basiques), les fards glow (ce sont des fards lumineux qui ne sont ni « satinés ni irisés » ils sont gloooow selon la marque... Selon moi ce sont des fards légèrements satinés qui accrochent la lumière sans être irisés) et les métalliques qui sont lumineux et sont duo-chromes pour certains.

 

Les fards mats de Lime Crime (les fards poudres en tout cas) ne font pas partie des plus soyeux selon moi : sous le doigt ils sont même un peu secs. Cette palette contenant beaucoup de fards prunes ou qui tirent vers le rouge, certains sont vraiment plus secs que d’autres ("Boticelli" par exemple qui est assez rugueux sous le doigt). Quelque soit la marque, ce type de tonalité a une texture moins soyeuse que les autres de ce que j’ai pu en remarquer. Cela vient peut-être des pigments ? Car dans cette palette j'ai constaté qu'en revanche les fards marronnés sont plus soyeux :)

 

Les irisés eux sont très doux et glissent sous le doigt (certains sont un peu plus granuleux, comme "Inspire" par exemple, selon leur concentration de paillettes). La plupart de ce type de fards, quelque soit la marque là encore, ont tendance à être plus « gras » et ont donc une texture plus crémeuse de manière globale. Je ne dirais pas que les irisés de la palette Venus XL sont les plus lumineux du monde : pour moi ils sont plus en subtilité, en étant iridescents et en jouant plutôt sur les reflets changeants :)

 

Autre point plutôt cool : les fards sont peu poudreux ! Certains vont faire un peu plus de chutes ("Burnt gold" par exemple") mais rien de dramatique. Pas de fards qui se désagrègent ou quoi !

 

Revue Venus XL palette Lime Crime - Big or not to big9

 

Par rapport à d’autres palettes en ma possession, je n’irai pas jusqu’à dire que les fards ont une texture ultra soyeuse (pour les mats en tout cas) et je préfère vous le préciser afin d’éviter toute déception :)

 

La première fois que j’avais swatché les Vénus I et II, j'avais été plutôt surprise et je m’étais dit « mince ils sont plutôt secs et ils m’ont l’air moyennement pigmentés. Comment ça va être une fois sur la paupière ? ». Je vais vous rassurer de suite : ces fards ont une très bonne pigmentation ! Étonnement ils ressortent moins bien swatchés au doigt sur le dos de la main qu’une fois appliqués sur la paupière avec un pinceau, ce qui est donc une bonne surprise :)

Ils ont une belle intensité et je vous conseille donc de ne pas trop ajouter de matière dès le départ afin de pouvoir correctement dégrader vos fards sans difficulté. D'ailleurs, "parcimonie" est un peu le maître mot de cette palette : je vous recommande globalement d'y aller délicatement pour obtenir de beaux fondus !

 

Les fards se travaillent plutôt bien, sans faire de paquet, de traces ou autres choses étranges mais ils demandent quand même un peu de "doigté" afin d'avoir un résultat le plus flawless possible. Ce n'est donc pas forcément une palette très facile à prendre en main pour celles qui n'ont pas l'habitude de se maquiller...

Je dirai que ces fards demandent un peu d'entrainement et de patience donc pour obtenir un meilleur résultat :) !

 

VERDICT ?

 

Revue Venus XL palette Lime Crime - Big or not to big1
 
Revue Venus XL palette Lime Crime - Big or not to big2
 
La palette Venus XL de Lime Crime est un énoooorme coup de coeur : je craque totalement pour ses superbes teintes ! Je trouve l'assortiment de couleur tout à la fois dans l'air du temps, audacieux et original <3
 
Si les fards sont de très bonne qualité avec une très belle pigmentation, ils demandent néanmoins un peu de pratique pour dévoiler leur potentiel maximum selon moi.
Ce n'est pas forcément une palette idéale pour celles qui débutent où qui veulent une palette plus neutre mais je ne peux néanmoins que vous la conseiller et si vous êtes comme moi une passionnée de make-up, cette palette sera un très beau bijou à rajouter à votre collection <3
 
 
Disponible sur le site de Lime Crime (livraison en France pour environ 10$, comptez une semaine environ pour que le colis arrive. frais de douanes possibles) ou sur Cult Beauty (site anglais proposant parfois des codes promos, pas de risque de frais de douanes, livraison offerte à partir d'un certains montant d'achat)
 

Partager cet article

Repost0
28 février 2018 3 28 /02 /février /2018 00:20
Mix & Match - Big or not to big10
 

Ces derniers temps, je vous propose un peu moins de looks car malheureusement mon emploi du temps ne me le permet pas vraiment. Du coup le blog est un peu plus axé « beauté » ces dernières semaines même si la mode reste toujours une de mes thématiques principales :) !

Car oui j’ai beau claquer 90% de mes thunes dans le make-up, il n’en reste pas moins que les fringues et moi c’est une histoire d’amour éternelle !

Du coup je vous propose pour aujourd’hui un petit look à la cool, sans prise de tête et tout de même coloré histoire de réchauffer l’ambiance.

 

Pour ça, j’ai sorti un chouette petit perfecto jaune moutarde en suédine. Il vient de chez Fashion Nova, une enseigne dont je vous ai déjà parlé ici par exemple, et c’est principalement sa couleur qui m’a fait craquer !

 

Je porte également un pull marinière car les rayures + la couleur jaune, je trouve que c’est un peu le mix parfait !

Avec sa jolie maille et son dos à nouer, j’aime vraiment beaucoup ce petit pull que je porte d’ailleurs assez souvent :)

 

Je l’ai rentré dans une jupe patineuse en cuir, une de mes jupes préférées, qui a beaucoup d’allure avec ses poches sur le côté, sa taille cintrée et sa matière qui se patine avec le temps.

 

A mes pieds, une paire de creepers léopard. Je trouve que cet imprimé animalier est juste canooooon mélangé à des rayures et du jaune moutarde ! C’est un mix assez particulier et que l’on peut même trouver particulièrement moche mais allez savoir pourquoi, moi j’adore !

 

Pour finir, un turban (jaune moutarde lui aussi) est de la partie.

Ça faisait bien longtemps que l’on ne l’avait pas vu celui-là ! On peut dire que c’est une des modèles que j’ai le plus porté et reporté !

Pour moi c’était l’accessoire parfait pour clôturer cette tenue car il sait réchauffer les oreilles avec style ;)

 

Mix & Match - Big or not to big6
 
Mix & Match - Big or not to big1
 
Mix & Match - Big or not to big7
 
Mix & Match - Big or not to big8
 
Mix & Match - Big or not to big2
 
Mix & Match - Big or not to big11
 
Mix & Match - Big or not to big12
 
Mix & Match - Big or not to big4
 
Mix & Match - Big or not to big14
 
Mix & Match - Big or not to big13
 
Mix & Match - Big or not to big15
 
Mix & Match - Big or not to big3
 
Mix & Match - Big or not to big9
 
Mix & Match - Big or not to big5
 
Veste façon perfecto Fashion Nova (offerte par la marque)
Pull Kiabi
Jupe Call me ponie
Creepers BALSAMIK
Turban Brothers & Sisters
 
-20% chez Fashion Nova avec le code "BIGORNOT"
 
je veux le même look

* Cliquez sur les photos

 

 

Fashion_Nova_12-04-17_Studio_2-1099 pull-fin-lacage-au-dos-blanc-grande-taille-femme-vx366_1_frf2 8600375-1-black
8542922-1-black
 
*Certains liens sont affiliés
 

Photos par Le Petit Ours Bond

 

28847158556_9cb52bdb5d_q

Partager cet article

Repost0
24 février 2018 6 24 /02 /février /2018 16:30
Dreamy palette Nabla revue - Big or not to big (2)
 
C’est l’histoire d’une palette qui a eu beaucoup de succès. Tellement de succès qu’elle a été très vite sold out à sa sortie (évidemment je me suis jetée dessus... J’ai donc eu la chance de pouvoir me la procurer à son lancement). Rupture de stock qui a duré loooongtemps. Longtemps équivaut à environ 3 mois dans mon langage puisque la palette dont je vais vous parler est sortie le 18 Octobre !

C’est donc l’histoire d’une revue qui était dans mes cartons depuis quelques semaines mais que je vous sors seulement maintenant afin d’éviter toute frustration dû au fait de ne pas pouvoir vous procurer la palette en question.

Bon la meuf elle arrête pas de déblatérer mais on sait toujours pas de quelle palette elle veut parler #blogueuseencartonpourri !
´Tentions M’sieurs Dames sous vos yeux ébahit, roulement de tambour (ouais je sais trop bien mettre fictivement l’ambiance), voici la revue de la Dreamy palette de Nabla ! (Mon correcteur ortho m’a mis en premier temps « de Nabila »... Ce monde est foutu j’me casse)

Nabla, c’est une marque italienne que j’affectionne pour leurs fards à paupières (je n’ai pas encore tester leurs autres produits) dont j’avais d’ailleurs fait une revue juste ici.
Si avant ils vendaient des fards uniquement à l’unité, ils ont donc sortis leur première palette toute faite et en tant qu’amoureuse des palettes, je ne pouvais pas laisser échapper celle-là. Je ne pouvais pas alors n’insiste pas Maman ! (Ouais ma mère lit mon blog et me fait régulièrement des remontrances sur mes achats de palette parce que je cite « tu crois pas que t’en as assez ?!? ». Bisous Maman <3)

Alors la Dreamy, palette de rêve ou palette cauchemardesque ? (Déso pas déso pour ce jeu de mot dont moi-même j’ai honte. Ou pas)
 
LE PACKAGING
 
Dreamy palette Nabla revue - Big or not to big (3)
 
Dans la vie, en plus d’avoir une passion du makeup je suis aussi une passionnée de tout ce qui concerne l’espace (comme je l’avais évoqué ici dans ma revue de la Zodiac palette de BH Cosmetics). Je pourrais rester des heures à parler de planètes, étoiles, nébuleuses etc...
 
Dreamy palette Nabla revue - Big or not to big (4)
 
Alors forcément la Dreamy Palette avec son packaging qui se présente sous forme d’étui cartonné aux étoiles et constellations dorées/argentées sur le dessus ne pouvait que me plaire ! On rajoute à ça les coins dorés et la plaquette reprenant le nom de la palette sur le dessus et on a un très bel objet.
J’aime énormément son design que je trouve magnifique et qui laisse vraiment rêveur. Je l’admet j’accorde de l’importance aux packaging de mes palettes, peut-être car j’en suis collectionneuse, et celle-là est un petit bijou !
 
Dreamy palette Nabla revue - Big or not to big (5)
 
A l’intérieur on retrouve les 12 fards et un miroir. Je ne le répéterai jamais assez mais j’aime quand les palettes avec miroir : c’est vachement pratique !
 
LES TEINTES
 
Dreamy palette Nabla revue - Big or not to big (7)
 
La Dreamy Palette ne mise clairement pas sur des teintes vives et flashy mais plutôt sur la subtilité avec des teintes neutres entremêlées de quelques « pop » de couleur.
C’est donc une palette très versatile qui se prend très facilement en main et dont les assemblages de couleurs sembleront aisés même pour les novices. Les couleurs se complimentent bien entre elles, et ça se voit au premier coup d’œil :)
Elle est également assez complète puisqu’on y retrouve des fards de transition, des fards plus lumineux pour éveiller le makeup, un fard foncé pour donner plus d’intensité et des duochromes qui pourront venir apporter de la dimension à tout ça. Pour qu’elle soit vraiment parfaite, il manque selon moi un beige presque blanc (type de fard que je trouve très pratique personnellement et que j’utilise par exemple pour unifier la couleur de ma paupière) et un fard noir mais c’est vraiment pour chipoter car la sélection de teinte est vraiment très belle et tout à fait dans l’air du temps !
Je trouve également qu’elle est bien équilibrée, de par son ration fards mats/fards irisés ou son ratio fards chauds/fards froids (bien qu’elles contiennent néanmoins plus de fards chauds) entre autres exemples. Ainsi, je trouve les possibilités vraiment multiples, à l’instar d’autres palettes très colorées que l’on peut avoir du mal à « cerner ». Pour l’avoir utilisées plusieurs fois, on peut aussi bien se diriger vers des makeup de jour plutôt nude que des makeup du soir plus chargés.
J’apprécie de retrouver des beige et des maronnés côtoyant de beaux cuivrés, rouge bordeaux et violets :)

C’est un peu le genre de palette que tu peux emmener en déplacement/en vacance et dont tu peux tout à fait te contenter ! Et pour celles qui n’ont pas beaucoup de palette ou qui débute, cela peut-être une bonne option que de prendre la « Dreamy palette » qui est un bon basique à avoir dans son vanity !
 
LES SWATCHS
 
Dreamy palette Nabla revue - Big or not to big (9)
 
De haut en bas 
 
Immaculate : un blanc irisé aux reflets dorés ; Illusion : un marron clair mat ; Vanitas : un rose orangé irisé aux reflets dorés ; Delirium : un prune foncé rempli de micro-paillettes
 
Dreamy palette Nabla revue - Big or not to big (10)
 
De haut en bas
 
Byzantine : un doré chaud lumineux ; Sistina : un rose saumonné mat ; Metal cupid : un rouge cuivré lumineux ; Inception : un violet froid irisé
 
Dreamy palette Nabla revue - Big or not to big (1)
 
De haut en bas
 
Señorita : un rouge lie de vin mat ; Rose gold : un rose gold comme son nom l'indique :) ; Lullaby : un taupe rosé froid mat ; Dogma : un marron chocolat mat
 
TEXTURE & PIGMENTATION
 
Dreamy palette Nabla revue - Big or not to big (6)
 
Dans cette palette on retrouve différentes texture & finis : des fards mats, irisés (voir métalliques), duochromes et pailletés.
Et question texture, on prend les mêmes et on recommence. Les fards Nabla sont d’une très belle qualité : soyeux, peu poudreux, bien pigmentés et qui se travaillent avec facilité. Cette palette ne m’a pas fait changé d’avis depuis ma première revue sur la marque : elle est tout aussi qualitative !

Les fards ont une belle intensité (il ne faut que peu de matière pour que la couleur ressorte bien) et ils s’estompent toujours aussi bien. C’est un plaisir que de fondre les couleurs ensembles pour obtenir de beaux dégradés !
Du fait de leur texture toujours aussi soyeuse, ils glissent sur la paupière sans faire de paquets, de traces ou quoi... J’aime vraiment beaucoup la formulation des fards Nabla, notamment pour leurs mats qui ne sont pas secs du tout et sont très veloutés. Les irisés n’en parlons pas : c’est du beurre !
 
Dreamy palette Nabla revue - Big or not to big (8)
 
Seul "Delirium" a une texture qui diffère des autres puisqu’il est plus granuleux, contenant des paillettes.
Pour celui-là, je vous conseille de l’appliquer au doigt ou alors avec un pinceau plat humidifié pour bien faire adhérer la matière à la paupière et le rendre plus intense. Sans ça vous risquez d’être déçue car la matière se prélève difficilement, fait des chutes et il sera en transparence ce qui ne sera pas lui rendre justice car c’est un très beau fard. Vous pouvez également appliquer une base spécial fards pailletés pour qu’il reste en place et soit aussi intense que dans le pan !
 
VERDICT ?
 
Dreamy palette Nabla revue - Big or not to big
 
La Dreamy palette a tout pour plaire : beau packaging, belles teintes polyvalentes aux multiples possibilités et qualité au top. Les fards Nabla savent allier pigmentation au top, texture velouté et facilité d’estompage !
Si on ajoute à ça un prix raisonnable (35 euros pour 12 fards) et le fait que cette palette est vegan & cruelty free, je vous la conseille vivement <3
 
Disponible sur le site de Nabla (livraison rapide par Dhl, pas de frais de douanes puisque c'est une marque italienne) ou sur Beautybay (site anglais proposant la livraison dès 19 euros d'achats, pas de frais de douanes)

Partager cet article

Repost0
20 février 2018 2 20 /02 /février /2018 19:05
Colourpop super shock shadow review - Big or not to big (13)
 
J’aime un peu, beaucoup, passionnément, à la folie le maquillage. Mais ça, surtout si vous me suivez sur Instagram (si vous ne me suivez pas encore, je vous fouette. Nan j’déconne, vous faites bien ce que vous voulez !), vous commencez à le savoir.

J’aime tout particulièrement les palettes (c’est à dire que le jour où on déménage avec mon mec, je crains un peu quoi. T’imagines faudra une camionnette juste pour les palettes quoi...) et les fards à paupière de manière générale.
On pourrait se dire qu’à force j’ai toute les couleurs possible et inimaginable, c’est pas faux. Ça ne m’empêche pas de tout vouloir, un peu comme dans Pokémon ou le but est de braconner de pauvres bêtes afin de les collectionner et les faire combattre en elle. Moi j’braconne des palettes, c’est mieux !

Aujourd’hui on va parler de Colourpop, une marque vraiment très très chouette venue d’outre-Atlantique.
Fondée en 2014, l’enseigne connaît déjà un succèst de fou en même pas 4 ans d’existence ! La bonne formule ? Des produits pas chers et de bonne qualité, du choix aussi bien en terme de gamme (yeux, teint, lèvres etc...) que de couleurs. Si on ajoute à ça des collaborations régulières avec les influenceurs, on a le combo gagnant. La marque est vraiment très prolifique car de nouvelles références sortent très régulièrement et elle communique énormément. Une vraie succès story !

J’ai déjà testé par le passé les rouge à lèvres liquides mattes (qui feront peut-être l’objet d’une revue ultérieure) mais aujourd’hui on va parler de leurs fards à paupières. Ils ont des fards pressés basiques qui sont très bien et dont je vous reparlerai peut-être un jour mais je tenais vraiment à vous présenter les fards qui ont fait leur renommée : les « super Shock Shadow » qui sont comment dire, un peu particuliers... Tu veux savoir pourquoi ? Je te laisse alors lire l’article ;)
 
LE PACKAGING

 
Colourpop super shock shadow review - Big or not to big (17)
 
Colourpop super shock shadow review - Big or not to big (15)
 
Chez Colourpop, les packagings sont assez simples de manière globale, sauf lors de collaborations particulières par exemple.

Les « Super Shock Shadow » arrivent dans un petit boîtier en plastique, blanc la plupart du temps.
Sur le dessus une petite bulle transparente permettant de voir la teinte à l’intérieur. Personnellement je les range justement à plat pour avoir de suite un aperçu de la couleur.
Le fard à paupière est pressé de façon à former un motif écaille (qui s’enlève très rapidement après la première utilisation)
 
Colourpop super shock shadow review - Big or not to big (18)
 
En dessous est inscrit le nom du fard et son type de fini : matte, satin, perlé etc...

Ces petites boites sont un peu plus encombrantes que des boites de fards classiques même si à titre personnel je les trouve très mignonne ! Attention tout de même elles sont un peu trompeuse : le fard ne rempli pas l’intégralité du pot mais environ le tiers. Aaaaaah qu’ils sont coquins chez Colourpop !
 
LES TEINTES
 
Colourpop super shock shadow review - Big or not to big (16)
 
Colourpop super shock shadow review - Big or not to big (24)
 
Une des grandes qualités de la marque, c’est de proposer un panel de teintes assez dingues ! Je me rappelle la première fois que j’ai commandé chez eux, il y a 2/3 ans, j’avais été impressionnée ! Du nude aux teintes plus intenses en passant par les neutres, vous pourrez je trouve facilement trouver votre bonheur, surtout qu’il y a pleins de finis différents (matte, satin, duochromes, perlées, irisées, métalliques...) et ça c’est cool pour se composer un nuancier parfait. 

Par contre attention : pas mal de teintes sont en éditions limitées et peuvent donc être sold out définitivement par la suite. C’est pour ça qu’il est intéressant de régulièrement checker le site : il y a bien sûr les teintes permanentes mais des nouveautés arrivent régulièrement. Il y a un sacré turn over ! La marque a pour moi bien compris comment fidéliser sa clientèle en proposant toujours des teintes différentes ;)
 
Vous pouvez aussi achetez les fards à l'unité ou alors en "stack" qui regroupent un certains assortiment de teintes faites pour se marier entre elles.
 
Colourpop super shock shadow review - Big or not to big (19)
 
Néanmoins si j’ai quelques reproches à faire c’est que je trouve que cela peut-être un peu redondant par moment. Cet hiver nous avons eu le droit a énoooormément de rosés, de bruns, de beige etc... et peu de couleurs plus pep’s. Si on additionne ça au fait que certaines teintes se ressemblent vraiment beaucoup, je trouve ça un peu dommage.
 
Le printemps arrivant, la marque a sorti des couleurs plus diverses, avec des bleus lagons, du lilas, du vert menthe etc... J’ai vraiment l’impression que c’est une histoire de saisons, l’automne/hiver étant plus propices aux teintes chaudes et foncées alors que le printemps/été est plus facilement associé aux teintes pastels et vives. Moi qui aime porter de la couleur à n’importe quel moment, j’aimerais trouver une sélection de teinte aussi diverse tout au long de l’année :) 
 
LES SWATCHS
 
(Je vous met également le fini supposé indiqué sur le pot de la teinte mais sachez que parfois une fois appliqué je trouve que pour certains le rendu est différent)
 
Les bleus et les verts
 
Colourpop super shock shadow review - Big or not to big (28)
 
Zoomship (matte) : un bleu lagon mat ; Ibiza (perlé) : un bleu lagon bourré de paillettes bleues, vertes et dorées ; Banana Daiquiri (ultra metallic) : un bleu vert très lumineux au reflets dorés ; Snap Dragon (matte) : un vert menthe mat
 
Colourpop super shock shadow review - Big or not to big (2)
 
Lit Year (ultra glitter) : un vert emeraude rempli de micro-paillettes bleutés ; Cusp (ultra glitter) : un vert vif en transparence rempli de micro paillettes bleutés ; Special Delivery (ultra glitter) : un vert pastel aux paillettes dorées
 
Colourpop super shock shadow review - Big or not to big (1)
 
Rex (metallic) : un bleu/noir rempli de paillettes bleues ; Luckfully (perlé) : un bleu profond bourré de paillettes bleues ; Coconut (satin) : un bleu océan aux micro-paillettes vertes et bleues
 
Les violets et roses vifs
 
Colourpop super shock shadow review - Big or not to big (3)
 
Issa (ultra metallic) : un prune rempli de micro-paillettes bleutées et vertes ; Bae (metallic) : un duochrome aux reflets verts ; Lace (satin) : un violet pailleté ; Dare (metallic) : un violet clair bourré de micro-paillettes bleues
 
Colourpop super shock shadow review - Big or not to big (4)
 
Daddy (matte) : un mauve mat ; Hot totty (pigment) : un rose vif aux paillettes roses ; Don't leave (ultra metallic) : un rose vif satiné ; Baby talk (pigment) : un rose fuchsia satiné
Les orangés, cuivrés et dorés
 
Colourpop super shock shadow review - Big or not to big (5)
 
Shop (matte) : un orange terreux mat ; Monkey business (pigment) : un orange vif mat ; Animal (pigment) : un orange bourré de micro-paillettes dorées ; Kelp me (pigment) : un orangé aux reflets rosés rempli de micro-paillettes
 
Colourpop super shock shadow review - Big or not to big (7)
 
White rabbit (ultra metallic) : un cuivré ultra lumineux ; Nillionaire (ultra glitter) : un doré froid bourré de micro paillettes dorées et rosées ; Side kick (ultra glitter) : un doré chaud plein de micro paillettes dorées et rosées ; I like you (ultra glitter) : un jaune doré aux reflets roses
 
Colourpop super shock shadow review - Big or not to big
 
No promises (matte) : un orange brique mat ; Cuteologist (ultra glitter) : un orangé chaud aux paillettes dorées presque imperceptibles une fois sur la paupière ; Melrose (matte) : un orangé brun mat
 
Les bordeaux et marrons
 
Colourpop super shock shadow review - Big or not to big (6)
 
Central perk (matte) : un beau prune mat ; Seeker (matte) : un marron chaud mat ; Paradox (satin) : un brun/rouge au fini plutôt mat que satiné
 
Colourpop super shock shadow review - Big or not to big (9)
 
Mittens (matte) : un brun chocolat mat ; Drift (satin) : une sorte de bordeaux irisé ; Stereo (metallic) : un brun bourré de micro paillettes dorées et rosées ; Mooning (perlé) : un brun chaud aux micro paillettes dorées
 
Les beiges et autres rosés
 
Colourpop super shock shadow review - Big or not to big (10)
 
Cricket (metallic) : un brun/mauve rosé aux micro paillettes dorées/rosées ; Revolution (ultra glitter) : une sorte de rosé très lumineux rempli de micro paillettes ; Catnap (metallic) : un beoge ultra lumineux plein de micro paillettes dorées/rosées
 
Colourpop super shock shadow review - Big or not to big (8)
 
Muse (ultra metallic) : un or rose très lumineux ; Arrow (ultra glitter) : un cuivré/rosé bourré de micro paillettes ; Puppy love (satin) : un beige irisé aux reflets rosés
 
Laura Lee stack
 
Colourpop super shock shadow review - Big or not to big (12)
 

Ritz (ultra metallic) : un beige très pailleté ; Glitz (satin) : un vieu rose tirant légèrement sur le orangé, plutôt mat que satiné ; Shiny (satin) : un brun chaud moyen satiné ; Hiney (ultra metallic) : un or rose plein de micro paillettes dorées

 

Loveline stack

 

Colourpop super shock shadow review - Big or not to big (11)

 

Truth (satin) : un beige satiné ; Sequin (metallic) : un beige doré très lumineux plein de micro paillettes ; Brady (matte) : un vieux rose mat ; Static (perlé) : un bordeaux maronné légèrement irisé

 

TEXTURE & PIGMENTATION

 

Colourpop super shock shadow review - Big or not to big (20)
 
Si vous vous attendez à un fards poudre tout bête, vous vous mettez le doigt dans l’œil : la texture est vraiment surprenante !
 
Colourpop super shock shadow review - Big or not to big (14)
 
Colourpop super shock shadow review - Big or not to big (21)
 
Vous voyez la Play Doh ? Bah voilà ces fards ressemblent à de la pâte à modeler, littéralement. Quand on appuie avec le doigt, celui-ci s’enfonce dans le pot sans que la matière ne se casse. C’est vraiment déroutant !
La faute à une matière hybride poudre-crème : ni sèche comme un fards classique ni aussi « liquide » et mousseuse qu’un fard crème habituel.
Certains fards sont classés dans la catégorie "supershock pigment" mais du point de vue de la texture et de la pigmentation ça reste exactement la même chose. Ces pigments sont aussi déconseillé pour les yeux sur le packaging ("not for eye area") mais il s'agit juste d'une question de réglementation il me semble car personnellement je n'ai jamais eu de soucis :)
 
Colourpop super shock shadow review - Big or not to big (23)
 
Colourpop super shock shadow review - Big or not to big (22)
 
Quelques fards peuvent arriver un peu cassés lors du transport et pour les réparer rien de plus simple : il suffit de presser dans le pot avec son doigt pour ré-assembler le tout puisque la matière est très malléable !
D’ailleurs je vous conseille de soigneusement refermer les fards à chaque fois ou même pendant leur utilisation sinon ils risquent de sécher et d’être plus dur à prélever. J’ai constaté que ceux que j’ai depuis 2/3 ans étaient plus secs et même si je peux encore largement les utiliser, vaut mieux prévenir que guérir (#payetonexpressiondevieille).
 
 
Colourpop super shock shadow review - Big or not to big (26)
 
Alors c’est sur, au début on se demande comment utiliser ces choses ! Au doigts, au pinceaux ? Et bien je dirais les deux !

Pour les fards mats et irisé, j’utilise des pinceaux synthétiques (ceux avec des poils naturels sont assez incompatibles avec ce type de texture) assez dense et plat pour bien prélever la matière et la faire adhérer à la paupière puis je viens ensuite dégradé avec des pinceaux estampeurs plus fluffy, toujours en poils synthétiques.
Parfois, j’humidifie mon pinceaux avec du spray fixateur ou autre car cela les rends encore plus intenses et fait ressortir les reflets que certains peuvent avoir (je pense par exemple aux métallisés ou aux duochromes) ! La matière hybride poudre-crème se prête d’ailleurs plutôt bien à cette méthode ;)
 
Colourpop super shock shadow review - Big or not to big (25)
 
Pour les fards perlées ou pailletées, je préfère utiliser le doigt car sinon la matière a du mal à adhérer au pinceau et encore plus sur la paupière. Le doigt permet de bien faire ressortir ces fards qui dévoilent alors tous leur potentiel !

De manière globale, prélever ces fards au doigts les rends encore plus intenses et vous pourrez toujours les estomper par la suite au pinceau car oui ils se travaillent super bien !

Déjà, ils sont suuuper bien pigmentés ! Si certains jouent plus sur la transparence (je pense à certains pailletés ou certains perlés) et serviront par exemple à venir apporter une autre dimension à certains fards, d’autres sont beaucoup plus opaques. Je pense notamment à certains fards mattes qui sont assez dingues ! Il ne suffit que de peu de matière pour avoir déjà une belle intensité, sans devoir forcer. Ces fards performent vraiment très bien et sur la paupière, le rendu est vraiment magnifique <3
D'ailleurs ils sont tellement bien pigmentés que je vous conseille de vous armer d'un démaquillant assez costaud car sinon il risque de vous rester des traces de couleurs sur la paupière : les pigments sont vraiment costauds...

On pourrait aussi avoir peur à priori que ce type de texture particulière ne se dégrade mal, fasse des paquets etc... Hors il n’en est rien ! L’estompage est vraiment un jeu d’enfant avec ces fards et les teintes se fondent merveilleusement bien entre elles ! J'aime vraiment beaucoup la manière dont les fards se diffusent, du dégradé le plus doux à quelques chose de plus graphique...
Ce sont des fards ultra modulables en fait et vous pouvez rajouter de la matière au fur et à mesure pour plus d’intensité sans que cela ne craquelle ou ne fasse des paquets (sauf avec certains fards pailletés qui sont plutôt à appliquer en couche fine). Il est vraiment facile de construire son makeup avec et c’est notamment pour ça que je conseille aussi ces fards aux débutant-e-s car ils sont vraiment très facile à prendre en main :)
 
VERDICT ?
 
Colourpop super shock shadow review - Big or not to big (29)
 
Colourpop super shock shadow review - Big or not to big (30)
 
Comme vous l'aurez compris, j'adooooore ces fards à paupières ! 
Si la texture parait très surprenante, les fards se travaillent tout de même très bien et ont une pigmentation de folie. Si on ajoute à ça les nombreuses couleurs disponibles, il y a de quoi s'éclater avec ces petits bijoux et de quoi se créer une sacré petite collection vu le prix très abordable : comptez 5$ le fard. 
 
Colourpop livre sans problème en France pour environ 10$ (les frais de ports sont néanmoins gratuits à partir de 50$ d'achats) par contre gare aux frais de douanes : pour une petite commande ça passe mais pour des commandes plus conséquentes, vous n'y couperez presque pas...
 
Les super shock shadows sont disponibles ici et ici 
 
 

Partager cet article

Repost0
18 février 2018 7 18 /02 /février /2018 00:00
Snowday - Big or not to big (11)
 

Il y a quelques jours, nous avons eu la chance de voir le beau manteau blanc de l’hiver recouvrir les paysages alentours. Ça n’était pas arrivé par chez nous depuis des siècles (j’exagère... à peine) et je suis le genre de meuf qui s’extasie et qui est surexcitée dès qu’il y a 2 flocons qui se battent en duel alors vous imaginez bien mon état quand j’ai vu la neige !

Malheureusement tout a très vite fondu mais j’ai pu quand même vous immortaliser une petite tenue dans ce décor immaculé :)

 

Vous noterez tout de même que je suis le genre de meuf à se balader dans la neige en petites derbies. Pas en moonboots ni au piiiiire en botte de pluie, non en derbies... Bon des derbies qui ont toute de même la classe avec leur cuir marron façon croco !

 

Le reste de ma tenue se fait coloré puisque j’ai notamment sorti une robe verte ! J’adore sa teinte et sa coupe même si je suis moins fan de sa matière qui est épaisse et élastique mais pas fluide. Du coup je trouve qu’elle n’a pas un très joli tombé ce qui est dommage car sans ça je l’aurais vraiment adorée !

 

J’ai également ressorti mon manteau marron châtaigne que j’adore ! Je l’ai déniché l’année dernière et c’est une de mes pièces préférées ! Je prend donc beaucoup de plaisir à le ressortir :)

 

Une ceinture en cuir épais brun vient cintrer ma robe pour mieux marquer la taille et un collier façon plumes d’oiseau vient compléter mon look.

 

Un turban vient peaufiner ma tenue et quel turban ! J’ai complètement craqué en le voyant ! Son motif est super et que dire de sa couleur ? De plus il est super facile à nouer. Indira de Paris a vraiment le chic pour créer des turbans et foulards aux systèmes d’attache astucieux pour nous simplifier la vie :)

 

Snowday - Big or not to big (6)
 
Snowday - Big or not to big (9)
 
Snowday - Big or not to big (5)
 
Snowday - Big or not to big (7)
 
Snowday - Big or not to big (3)
 
Snowday - Big or not to big (1)
 
Snowday - Big or not to big (13)
 
Snowday - Big or not to big (2)
 
Snowday - Big or not to big (14)
 
Snowday - Big or not to big (4)
 
Snowday - Big or not to big (8)
 
Snowday - Big or not to big (10)
 
Snowday - Big or not to big (12)
 
Manteau Kiabi (offert par la marque)
Robe kiabi (offerte par la marque)
Chaussures Gaspard Yurkievich
Turban Indira de Paris
Collier Le Bestiaire
Ceinture Asos Curve
 
je veux le même look

* Cliquez sur les photos

 
27746958_10212755549178255_1412360054_o robe-courte-en-maille-stretch-kaki-grande-taille-femme-vx063_2_frf2
7367391-2 8271042-1-tan
 
*Liens affiliés

Partager cet article

Repost0


Big or not to big - Welcome

médaillon portrait

 

Audrey,

mordue de mode et plus que dodue,

vous invite dans son univers.

Contact : bigornottobig@gmail.com


Big or not to big - Follow Me








Ma Page sur Hellocoton




Big or not to big - Archives
Big or not to big - rubriques




Big or not to big - rechercher

big or not to big - newsletter